Le plaisir : L’objectif ultime d’une triathlète (débutante!!!)

Jan 9, 2023 | Justine Audy-Servais

En devenant entraîneure de natation pour Capitale Triathlon en janvier 2020, je savais avant même le premier entraînement que j’ai coaché que j’allais faire un triathlon un de ces jours, parce que, me connaissant, j’aime relever des défis et sortir de ma zone de confort!

Une petite ligne du temps…

À l’été 2020, COVID oblige, aucun évènement n’est organisé, mais je me fixe comme objectif d’allonger mes sorties de course pour réaliser mon premier demi-marathon !

Par la suite, pour l’été 2021, j’ai pleins d’objectifs en tête, mais blessée du nombril aux orteils, ils sont tombés à l’eau. Vous l’aurez deviné, mon défi a plutôt été de quantifier mes sorties et mes activités pour optimiser ma réadaptation.

Puis, à l’été 2022, après maintenant deux ans à fréquenter la gang de passionnés (et crinqués) de Capitale, je n’avais pas d’autre choix que celui de réaliser mon premier triathlon !

Le processus

Et voilà, au moment où j’écris ces lignes je peux dire que c’est “check” ; j’ai fait un triathlon olympique! Il faut savoir que mon but premier était simplement de le compléter (avec un sourire tout au long des épreuves bien sûr) !

À tous ceux qui hésitent à se lancer, voici quelques lignes qui sauront peut-être vous motiver un peu.

Chaque athlète/ sportif du dimanche / personne active / individu « qui était en shape il y a 10 ans », qui décide d’attaquer un triathlon a plus souvent qu’autrement une discipline favorite ou du moins, une discipline plus facilement réalisable. Eh bien, pour moi, contrairement à plusieurs, c’est la natation ! Avec mon passé de nageuse, je n’étais pas inquiète et je savais que j’allais bien m’en sortir pour cette première portion !

Cependant, pour ce qui est du vélo, c’était une autre paire de manches. Bien sûr, j’ai appris à faire du vélo quand j’étais jeune, mais avant l’été 2021, mes expériences se résumaient à des balades sur des vélos locatifs pour touristes. Bien contemplatif mon affaire, rien de sérieux!  Je faisais par contre du spinning et j’adorais les cours (notez ici que c’était surtout parce que mon vélo était stationnaire et que je n’avais aucune chance de tomber en bas) ! En 2022, je me suis équipée et j’ai décidé de rouler davantage et de m’entraîner « pour vrai» sur 2 roues. Aucune technique (je demande quelques conseils par ici et par là), je détestais prendre des virages, je n’aimais pas aller vite et j’avais peur de mettre des clips ! Mon objectif était donc de finir le parcours de vélo sans tomber lors de mon triathlon. Croyez-le ou non, pour me défier un peu, j’ai décidé d’essayer les clips (que je regardais traîner chez moi depuis deux mois), quatre jours avant l’évènement. Après plusieurs chutes sur un terrain de soccer gazonné et quelques-unes sur les routes asphaltées de mon quartier, je me suis dis que je ne pouvais pas faire pire lors du triathlon! Il s’est heureusement avéré que je n’ai fait aucune chute lors du triathlon ! Victoire !

Finalement, pour la portion course, je désirais simplement finir la distance avec un sourire aux lèvres, sans objectif de temps précis. Je ne suis pas une gazelle, mais je m’entraîne souvent à la course et j’adore enfiler mes espadrilles et m’évader le temps d’une sortie. Cette portion (malgré ma gestion douteuse de vitesse) m’a ainsi comblé de bonheur !

Étant une ancienne nageuse de compétition (et une tête de cochon), un autre de mes défis, au niveau psychologique celui-ci, était de ne pas me comparer aux autres et de réaliser ce défi pour moi, pour me dépasser et faire quelque chose que je n’avais jamais fait auparavant. Je désirais m’amuser, me dépasser pour le bien-être que ça me procure et, surtout, lors du jour J, apprécier l’évènement et me remémorer mon objectif ultime, celui d’avoir « ben du fun » !

Ma conclusion

Alors, pour ceux et celles qui croient que le triathlon est seulement fait pour les « Ironman » ou pour ceux et celles qui ne croient pas en leurs capacités, sachez que le triathlon, c’est accessible et vraiment amusant !

Pour les débutants; Commencez par sauter dans l’eau, par ajuster votre casque de vélo et par enfiler vos espadrilles, vous aurez déjà une étape de fait ! Un triathlon découverte sera parfait pour vous !

Pour les débutants aguerris/intermédiaires ; Et hop le sprint ou l’olympique !

Pour les autres crinqués ; ne lâchez pas les 70.3 et les Ironman, vous êtes inspirants et on aime ça !

Bref, tout ça pour aussi dire que Capitale Triathlon, eh bien c’est ça ; une gang d’entraîneurs et de coéquipiers qui vous accompagneront peu importe votre niveau et vos objectifs dans le plaisir et le dépassement !

L’activation à la natation

C’est connu, la majorité des blessures de triathlon surviennent à la course ou en vélo. Avant ce type d’entraînement, il est fréquent de voir un athlète se réchauffer et/ou effectuer des exercices spécifiques à ce sport. Cependant, avez-vous déjà vu un athlète se...

L’équipe derrière la croissance!

« Les clubs de Sports Capitale continuent leur croissance. Le club Capitale Natation passera la marque significative de 200 nageurs, nous en sommes pas mal fiers.

Face à ce développement, j’ai toujours voulu respecter l’image de chacun des 2 clubs et par le fait même, respecter le sport unique en soi. »

L’ÉQUIPE, C’EST NOTRE FORCE

Nous avons travaillé fort cet été afin de recruter et compléter une équipe solide et diversifiée.
La structure est maintenant faite et les entraîneurs seront formés par Jason Isbister, et ce, à chaque session de 13 semaines. Ancien entraîneur-chef de NSH natation et détenteur de son niveau 3 comme entraîneur avec la FNQ, Jason viendra structurer la périodisation et il s’assurera de la progression technique des sessions.

Des générations actives

« Peu importe le sport, il est très motivant que les parents et les enfants puissent s’entraîner ensemble, chacun dans son groupe. Le déplacement du parent devient alors efficace et doublement rentable. Pour un enfant, voir son parent s’entraîner et prioriser sa santé est marquant. L’apprentissage par l’exemple, vous connaissez? »

Pourquoi nager les quatre styles?

« Plusieurs se poseront assurément la question : si je veux être le plus spécifique possible, pourquoi je passerais du temps à apprendre la brasse, le dos crawlé ou même le papillon ?

Eh bien, la réponse est très simple. La natation est le sport le plus complexe techniquement des trois disciplines du triathlon. Il serait alors logique de penser que la compréhension d’un style de nage vienne si on ajoute du volume. « 

LA SESSION AUTOMNE ET LES OPTIONS CAPITALE NATATION

La session débutera le 20 septembre 2021 et se déroulera dans cinq bassins de Québec, selon 15 plages horaires variées.

Pourquoi s’entraîner en groupe?

D’entrée de jeu, je répondrai : la motivation. En groupe, elle augmente significativement. Au-delà de cette motivation, tu as aussi un engagement sur l’horaire qui jouera inévitablement un rôle dans ta préparation.

Les volets scolaires

LE DÉVELOPPEMENT SCOLAIRE CHEZ CAPITALE NATATION, DU PRIMAIRE AU CÉGEP

Nous le savons tous, le cadre sportif scolaire est tellement important pour nos jeunes. À sa fondation, le club Capitale Natation avait comme objectif de proposer un cheminement scolaire complet, du primaire à l’université. C’est maintenant fait, et nous en sommes vraiment fiers.

La nouvelle ère des clubs de natation

L’époque où l’on nageait sans se poser de questions est révolue. Nous sommes à l’ère où les athlètes aiment approfondir leurs connaissances. L’analyse vidéo et les principes physiologiques sont de plus en plus importants pour eux. S’améliorer devrait être accessible à tous

LE NAGEUR AU CENTRE DES OBJECTIFS

La natation est un sport technique. Il ne faut pas penser que la simple répétition mènera à une exécution parfaite.
L’analyse vidéo des nageurs fait partie des outils de Capitale Natation. Chaque session, une vidéo est faite sous et sur l’eau avec chacun des athlètes. Une analyse complète leur est ensuite envoyée. Dans cette analyse, on ne fait pas que souligner les points à corriger. On place dans l’ordre les lacunes à travailler et on fournit des éducatifs à exécuter. La session de 13 semaines devient alors une possibilité d’amélioration non négligeable.

INSCRIS-TOI À L'INFOLETTRE

Tirage à chaque mois d’un plan d’entraînement et d’un cadeau de nos partenaires

You have Successfully Subscribed!